Le mois de mars va vous secouer. L’Univers vous donne un exercice d’envergure : jouer de vos nouveaux réflexes dans deux réalités simultanées.

Les plans se « densifient ». Ils se voient mieux et se distinguent mieux. Jusqu’à présent, l’ancien monde prédominait. Désormais, l’ancien et le nouveau monde sont aussi « perceptibles » l’un que l’autre. Cela donne au quotidien toutes sortes de manifestations visuelles ou sensorielles quand vous passez de l'un à l'autre : soudainement le paysage se brouille, une marche ou un fossé surgit, votre interlocuteur change d’apparence, vous regardez une situation ou un objet autrement, ou vous vous sentez tout simplement différent… Parallèlement, vos rêves se modifient et vous apportent davantage de messages.

Vous êtes juste en train de vous harmoniser au monde à venir. Cela va provoquer le reflux en force de tout ce qui n’est pas nettoyé pour vous pousser à vous en libérer : accrochez-vous et restez conscients que vous avancez. Si certaines situations vous rendent indécis, mettez-les de côté et laissez-les mûrir. Si vous vous sentez perdus, demandez de l’aide à votre « Père spirituel », mettez-vous en contact avec lui aussi souvent que possible, priez, dialoguez. Restez bien dans la lumière. Observez où votre cœur vous mène, naturellement. Soyez en paix, confiants, ne jugez pas et ne vous étonnez de rien. L’alternance des « atmosphères » pourra également occasionner des contractions musculaires et des à-coups qui impacteront votre colonne vertébrale : ménagez votre dos, et votre ossature en général.

Vous l’avez bien compris, ce troisième mois de l’année vous aide encore et toujours à vous départir d’une référence à un système extérieur qui vous égare, pour intégrer votre propre système intérieur, l’unique, le seul. Et c’est seulement en intégrant, en priorité, cette référence, que vous pourrez en forger d’autres, qui s’appuieront sur elle et n’existeront que par elle. Au besoin, créez votre mantra ou une phrase-ressource pour vous accompagner sur ce chemin, comme « Et pourquoi pas ? », « Comment je me sens, là, maintenant ? », « Où je vais sans me poser de questions ? »… A vous de trouver les sons qui vous animent.

Dans ce nouveau paysage, tout peut se produire. Les changements en cours vous demandent plus que jamais de faire des choix, en harmonie profonde avec votre référence interne. Une fois que vous ferez corps avec elle et que vous aurez atteint le rivage de la vie que vous avez choisie, vous sourirez affectueusement au souvenir de cette période de « transit ». 

Quelques dates en zoom : le 1er = oppressant / le 3 = dégagement - belle densité / le 12 = riche / le 15 = engorgement / le 17 = ouverture / le 20 = lumineux - grande respiration / le 23 = entre-deux / le 25 = blues / le 27 = allègement / le 29 = angoisse / le 31 = passage fatiguant - charrie en force ce qui demande à partir - vers l’équilibre